Confédération Africaine de Football

04/14/2019 | News release | Distributed by Public on 04/14/2019 16:34

Féminin JO Q - Le Gabon renverse le Congo

14 avril 2019 07:00

Les Gabonaises ont réalisé un exploit en battant les Congolaises à Brazzaville 2-0 avant de confirmer aux tirs au but 5-3. Elles joueront le prochain tour face au Ghana.

Les Diables rouges vainqueurs à Libreville 2-0 ont abordé le match avec un excès de confiance. Elles ne s'imaginaient pas que Ndinga Mapangou, le sélectionneur de Gabon avait récupéré toutes ses joueuses clés qui avaient manqué à l'appel lors du match aller soit pour des études soit pour des problèmes administratifs. C'est une équipe du Gabon totalement métamorphosée qui a empêché les Diables rouges de s'exprimer sur leurs propres installations.

Les Gabonaises n'ont pas attendu longtemps pour faire douter leur adversaire. Dès la première minute Cherone Bibigas plaçait déjà la première frappe sur le poteau. Les Congolaises malmenées depuis le coup d'envoi remettaient leur nez à la fenêtre à la 11e minute quand la reprise d'Angel Mboukou est repoussée par le poteau droit de la gardienne Nadia Koumba. Les Diables rouges allaient compliquer l'équation aux Panthères si Aminata Dembélé n'avait pas fait le mauvais choix à la fin de la première période. Elle a choisi le dribble à la place de la frappe alors qu'elle avait déjà réussi à éliminer deux joueuses dans la surface.

Mais à force de trop reculer, les Congolaises ont fini par craquer à la 73e minute. Reine Edzoumou a permis au Gabon de refaire une partie de son retard. Doris Wassendé l'a imité à la 83e minute. Lors de la séance des tirs au but, les Gabonaises ont fait un sans-faute tandis que Paulmiche Mahouna, la Congolaise, plaçait son tir sur le poteau.

Les déclarations

Ndinga Mapangou, le sélectionneur du Gabon

« La victoire se prépare. Au match aller nous avions eu des problèmes administratifs puisque la majorité des joueurs que nous avions convoqués sont des élèves et certaines avaient des problèmes de passeports. Voilà pourquoi j'avais joué juste avec onze joueuses sans banc de touche. C'est ce qui a permis certainement à l'équipe du Congo de remporter le match. Après avoir tiré des leçons de la rencontre, j'ai préparé le mental des joueuses puisqu'en tant que technicien j'avais déjà vu que c'était possible de passer. Et je me suis focalisé sur la psychologie des enfants ».

Marie Joseph Madinguela, l'entraîneur du Congo

« Le football n'est pas une science exacte. Nous savions que ces Gabonaises pouvaient créer une différence voilà pourquoi nous avions modifié le schéma malheureusement, les filles n'ont pas pu s'adapter au nouveau jeu. Elles ont joué dans la précipitation et le manque de concentration.Certaines filles ont commencé à jouer depuis plusieurs années mais nous n'avons pas de pépinière qui peut respecter les principes footballistiques. Le problème commence depuis les clubs. Ces enfants n'ont pas de championnat, voilà pourquoi nous avons travaillé avec celles qui sont présentes ».