Results

French Alternative Energies and Atomic Energy Commission

11/07/2019 | Press release | Archived content

L'avenir du manufacturing en Europe commence maintenant !

​L'inauguration a rassemblé des acteurs majeurs de l'innovation et des organisations du secteur manufacturier européen à forte valeur ajoutée, notamment Siemens, Whirlpool, Volvo, Festo et Magna. Agnès Paillard (membre du conseil de direction de l'EIT), Gintaras Vilda (vice-ministre de l'Economie et de l'Innovation de Lituanie), Isabelle Perdereau (conseillère régionale et présidente de la commission du développement économique et de l'innovation de la Région Île-de-France) et Heinrich Flegel (président du conseil de surveillance de l'EIT Manufacturing) sont intervenus pour expliquer les objectifs et ambitions de l'EIT Manufacturing.

Cet événement, qui marque la première année de la sélection du consortium Made By Europe par l'Institut européen d'innovation et de technologie (EIT), souligne également la mise en place des premières actions et des activités de formation, d'innovation et d'accélération du développement. En plus de son nouveau siège francilien, l'EIT Manufacturing s'appuie à travers l'Europe sur des pôles d'innovation tels que ceux de Darmstadt, Göteborg, Milan, Saint-Sébastien et Vienne. L'EIT Manufacturing déploiera également dès 2020 ses activités dans le cadre du programme d'innovation régional EIT (EIT Regional Innovation Scheme).

Agnès Paillard déclare que « L'EIT Manufacturing renforcera le rôle mondial de l'Europe en offrant des solutions aux défis majeurs et en se concentrant sur une fabrication durable. En collaborant avec les principaux acteurs de l'industrie, de l'éducation et de la recherche, l'EIT Manufacturing concrétisera l'innovation et fournira à l'Europe et à ses citoyens de nouveaux produits et services manufacturés durables. »

Isabelle Perdereau souligne que « le secteur manufacturier est soumis en Europe à une forte pression, y compris chez les PME. Pour relever le défi de la concurrence mondiale, la Région Île-de-France soutient la transformation numérique au travers de ses initiatives « Smart Industrie » et « AI Plan 2021 », qui visent à aider les entreprises à se projeter dans l'usine du futur et à former celles-ci aux besoins de demain. Grâce à l'EIT Manufacturing, les PME franciliennes bénéficieront de nouvelles opportunités d'innovation et d'accès au marché européen.'

Pour atteindre ses objectifs d'ici 2026, l'EIT Manufacturing s'est fixé les objectifs suivants :

  • Eduquer, former et réorienter 50 000 personnes
  • Former 1 500 personnes au leadership entrepreneurial dans les entreprises du secteur manufacturier
  • Créer et soutenir 1 000 start-ups
  • Soutenir 80 jeunes pousses « vertes »
  • Assurer un taux de croissance de 20% aux entreprises participant au programme de Création d'entreprises
  • Lancer 350 nouveaux produits et services liés au manufacturing.

«Notre objectif est de rassembler les acteurs de la fabrication en Europe au sein d'écosystèmes performants, en associant innovation, esprit d'entreprise et développement au sein des pôles d'innovation. », précise Klaus Beetz. directeur de l'EIT Manufacturing, « Cela passera par l'accompagnement du secteur manufacturier vers l'économie numérique et circulaire. Ce sont les défis du monde d'aujourd'hui : faire de l'Europe un modèle de fabrication durable dans le monde. »

L'inauguration s'est déroulée sur le site de Nano-INNOV, implantation du CEA Paris-Saclay du CEA, le Commissariat français aux énergies alternatives et à l'énergie atomique. «En tant que centre de recherche et d'innovation majeur aux niveaux national et européen, le CEA est fier de faire partie de la communauté qui pilotera l'innovation du manufacturing en Europe. Le CEA est membre de la communauté d'universités et d'institutions de l'Université Paris-Saclay, qui représente environ 15% de la recherche française et nous avons un rôle pertinent à cet égard. », conclut Stéphane Siebert, directeur de la recherche technologique du CEA.