UNESCO - United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization

10/22/2019 | News release | Distributed by Public on 10/22/2019 03:48

Annonce des lauréats du Prix international UNESCO-Guinée équatoriale pour la recherche en sciences de la vie 2019

Le Docteur Cato Laurencin (États-Unis), le Professeur Kevin McGuigan (Irlande) et la Professeure Youyou Tu (Chine) sont les trois lauréats 2019 du Prix international UNESCO-Guinée équatoriale pour la recherche en sciences de la vie, a annoncé aujourd'hui l'UNESCO.

Décerné pour la cinquième fois, ce Prix récompense des projets scientifiques exceptionnels dans le domaine des sciences de la vie ayant contribué à l'amélioration de la qualité de la vie humaine.

Le prix reconnait ainsi la contribution fondamentale du Dr Cato T. Laurencin en ingénierie régénérative appliquée au développement de biomatériaux à usage clinique, en science des cellules souches, en nanotechnologie et au système d'administration des médicaments. Plus d'un million de patients dans le monde ont bénéficié de ces innovations.

Le Dr Laurencin est professeur, ingénieur biomédical et chirurgien orthopédique. Il dirige le Connecticut Convergence Institute for Translation in Regenerative Engineering ainsi que le Raymond and Beverly Sackler Center for Biomedical, Biological, Physical, and Engineering Sciences de l'Université du Connecticut. Ses contributions exceptionnelles au progrès de la science sont mondialement reconnues.

Le Pr Kevin McGuigan du Royal College of Surgeons in Ireland (RCSI) est récompensé pour ses recherches sur le développement et la mise en œuvre de la technique de désinfection solaire de l'eau (Solar water Disinfection ou SODIS). Celle-ci permet de lutter contre les maladies d'origine hydrique dont sont victimes les personnes n'ayant pas accès à l'eau potable particulièrement en Afrique et en Asie.

Son approche est pionnière, non seulement pour les recherches en laboratoire, mais surtout sur le terrain, parmi les communautés les plus exposées aux maladies transmises par l'eau dans des pays en développement. Son groupe de recherche a démontré dès 1996 l'impact de l'utilisation de la SODIS sur la diarrhée infantile, puis sur la dysenterie. Son efficacité contre tous les principaux agents pathogènes transmis par l'eau a été démontrée par la suite.

La Pr Youyou Tu de l'Académie des sciences médicales chinoises, Prix Nobel de médecine 2015, est récompensée pour ses travaux sur les maladies parasitaires. Elle a découvert un traitement antipaludéen entièrement nouveau, l'artémisinine, qui a permis de traiter des milliers de patients en Chine dans les années 1980.

Depuis le début du siècle, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande les thérapies combinées à base d'artémisinine comme premier traitement contre le paludisme. Dès lors, une combinaison de mesures et de produits à base d'artémisinine, a permis de sauver 6,2 millions de vies. En Afrique, la mortalité du paludisme a diminué de 66% et même de 71% chez les enfants de moins de cinq ans.

Les recommandations pour le choix des lauréats ont été formulées par un jury international composé de cinq éminents scientifiques : le Pr Vincent Titanji (Cameroun), la Pr Indrani Karunasagar (Inde), la Pr Wagida Anwar (Égypte), le Dr Constantinos Phanis (Chypre) et le Pr Pathmanathan Umaharan (Trinité-et-Tobago).

Chacun des lauréats se partagera la somme de 350 000 dollars, recevra une statuette de l'artiste équato-guinéen Leandro Mbomio Nsue, ainsi qu'un diplôme. La cérémonie de remise du prix aura lieu en février 2020 lors d'un Sommet de chefs d'État au siège de l'Union africaine à Addis-Abeba (Éthiopie).

****

Plus d'information sur le prix : https://fr.unesco.org/stem/lifesciences-prize

Contact médias UNESCO : Bernard Giansetto, [email protected](link sends e-mail) ; +33 (0)1 45 68 17 64