Results

CISC - Criminal Intelligence Service Canada

01/24/2020 | Press release | Distributed by Public on 01/24/2020 17:02

Accusations en matière de traite de personnes et multiples autres accusations portées contre un homme 24 janvier 2020 — Bible Hill (Nouvelle-Écosse)

Après une enquête multiterritoriale de quatre mois, l'Équipe de lutte contre la traite de personnes de la Nouvelle-Écosse a porté, contre un Néo-Écossais, plusieurs accusations en matière de traite de personnes en vertu du Code criminel et plusieurs accusations en vertu de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances.

Le 23 janvier, vers 9 h 25, avec l'aide de la GRC au Nouveau-Brunswick, l'Équipe de lutte contre la traite de personnes de la Nouvelle-Écosse a arrêté Morgan MacDonald, 31 ans, à l'Établissement de l'Atlantique, situé à Renous, au Nouveau-Brunswick, où il venait de purger une peine en lien avec une autre affaire. L'homme a été arrêté sans incident et amené au bureau du District de Colchester de la GRC. Aujourd'hui, il a comparu en cour provinciale à Truro.

Accusations portées contre MacDonald :

  • traite de personnes âgées de moins de dix-huit ans (quatre chefs);
  • obtention d'un avantage matériel ou pécuniaire sachant qu'il résulte de la traite de personnes;
  • amener une personne à offrir ou à rendre des services sexuels (deux chefs);
  • annonce de services sexuels;
  • obtention d'un avantage matériel provenant de la prestation de services sexuels;
  • leurre d'enfant (quatre chefs);
  • possession de pornographie juvénile;
  • profération de menaces de lésions corporelles ou de mort (trois chefs);
  • intimidation d'une personne associée au système judiciaire;
  • introduction par effraction et perpétration d'un acte criminel (deux chefs);
  • voies de fait (trois chefs);
  • trafic de cocaïne (cinq chefs);
  • trafic de MDMA/ecstasy;
  • trafic de clonazépam (deux chefs).

« L'Équipe de lutte contre la traite de personnes de la Nouvelle-Écosse a comme principaux objectifs l'arrestation et la poursuite de ceux qui font la traite de personnes, dans toute la mesure permise par la loi, et l'aiguillage des victimes vers les ressources et le soutien dont elles ont besoin, a déclaré la caporale Jen Clarke de la GRC en Nouvelle-Écosse. Nous espérons que le dépôt des accusations aidera les victimes dans leur processus de guérison. »

N'importe qui peut être victime de traite de personne. Bien souvent, certains indices sont là, mais il peut être difficile de les détecter et c'est pourquoi il est tellement important de connaître les indices.

Certains des indices de la traite de personnes :

  • A rencontré quelqu'un (p. ex. un petit ami) qui traite la victime comme un prince ou une princesse.
  • Commence à s'isoler de sa famille et de ses amis (usage limité des réseaux sociaux).
  • Doit constamment appeler ou envoyer des textos à quelqu'un de façon urgente.
  • Change son apparence physique (cheveux et ongles soignés).
  • Reçoit sans explication des cadeaux.
  • A de nouveaux articles personnels (vêtements, lingerie, chaussures et sacs à main de marque).
  • Est accompagné et/ou surveillé.
  • Est isolé de sa famille et de ses amis.
  • A de nouveaux tatouages (peut être un signe d'appartenance ou un « marquage »).
  • Change d'adresse fréquemment et/ou habite souvent dans des hôtels.
  • A des blessures ou des ecchymoses qu'elle ne peut expliquer.

Si vous êtes ou avez été victime de ce type de crime, si vous soupçonnez qu'une de vos connaissances en est victime, ou si vous avez des renseignements pouvant faire avancer cette enquête, veuillez communiquer avec l'Équipe de lutte contre la traite de personnes de la Nouvelle-Écosse au 902-449-2425. Pour conserver l'anonymat, vous pouvez aussi communiquer avec Échec au crime Nouvelle-Écosse en composant le 1-800-222-8477, en allant dans son site Web à www.crimestoppers.ns.ca ou en téléchargeant l'application mobile gratuite et sécurisée « P3 Tips ». Il est possible de téléphoner gratuitement à la Ligne d'urgence canadienne contre la traite des personnes, partout au pays, en composant le 1-833-900-1010.

L'Équipe de lutte contre la traite de personnes de la Nouvelle-Écosse poursuit son enquête, en collaboration avec le District de Colchester de la GRC, le Groupe de la moralité de la Division intégrée des enquêtes criminelles, le service de police de Truro et la GRC au Nouveau-Brunswick.

Dossier 20191384960