Montpellier Hérault Sport Club SA

04/14/2019 | News release | Distributed by Public on 04/14/2019 16:16

MHSC 2-1 TFC : Avec les compliments de 'Maître Souley''

Tancés à l'aller (succès 3-0 des Pailladins au Stadium), les Toulousains étaient d'abord venus avec l'idée de ne pas prendre de but. Ils appliquaient donc la bonne vieille recette d'un milieu de terrain dense et fourni avec beaucoup d'impact. Face à cette équation qui avait des allures de coffre-fort à déverrouiller, les Montpelliérains tentaient de contourner le bloc du TFC en jouant par les côtés. Les hommes de Michel Der Zakarian se créaient d'ailleurs les meilleures occasions : Tête de Hilton au-dessus (1ère), frappe de Delort détournée de justesse par Reynet (14e), centre fuyant de Laborde sur lequel Le Tallec était un brin trop court (16e)… La cible se rapprochait mais toujours pas de but. Cela faillit être le cas juste avant la pause mais Gaëtan Laborde ne cadrait pas sa frappe (40e).

A la pause, si les Montpelliérains étaient donc à l'évidence devant aux points, le tableau d'affichage était toujours vierge. Pas dangereux du tout lors du 1er acte à l'exception de cette tentative de lob de Gradel (33e), les Toulousains continuaient de subir d'entrée à l'image de cette tête de Delort juste à côté (46e) ou de cette nouvelle frappe d'Andy détournée de justesse par Reynet (50e)

En pareil cas, seuls un coup de pied arrêté ou bien un exploit individuel pouvaient faire sauter le verrou. Ellyes Skhiri a alors choisi la 2e solution. Bien servi par Ruben Aguilar, le Tunisien a envoyé une « patate » pleine lucarne pour ouvrir le score (1-0, 55e). Ouf, cette fois, les Pailladins étaient devant, et c'était mérité ! Mais alors qu'ils pensaient avoir fait le plus dur, les Héraultais se faisaient rejoindre sur un corner banal poussé au fond par Sidibé (67e) Michel Der Zakarian lançait alors successivement Paul Lasne et Souleymane Camara pour tenter d'arracher la décision. Et « Souley » faisaient la différence 2 minutes seulement après son entrée : sur un centre parfait de Ruben Aguilar, il a eu le mon timing pour devancer son adversaire direct et offrir le but de la victoire au MHSC. Cet homme est exceptionnel ! 36 ans et toujours décisif, avec la classe en plus !