Results

ILO - International Labour Organization

11/30/2020 | Press release | Distributed by Public on 11/30/2020 04:16

Les mères de famille évincées de la population active par le COVID-19

En réponse, de nombreux gouvernements ont cherché à réduire les charges supplémentaires de travail non rémunéré liées aux soins en versant des allocations spéciales, en prolongeant la durée du congé parental ou en améliorant l'accès des travailleurs de la santé aux structures de garde d'enfants. En outre, dans de nombreux pays, les employeurs proposent des horaires de travail flexibles, car ils ont appris que la productivité a été maintenue (voire améliorée), et les modalités de travail à domicile peuvent, dans certains cas, favoriser l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Un certain nombre de pays ont également adopté des mesures visant à limiter les pertes d'emplois et de revenus, et beaucoup ont, pour la première fois, étendu la couverture aux indépendants, aux travailleurs temporaires et aux travailleurs domestiques, parmi lesquels les femmes sont surreprésentées.

Les femmes constituent également la majorité des travailleurs du secteur des soins essentiels, dont 70 % des travailleurs de la santé. Pourtant, malgré leur importance, les pays ont mal hiérarchisé les investissements dans les secteurs des soins, ce qui a entraîné des pénuries de personnel de santé et les mauvaises conditions de travail. L'urgence sanitaire COVID-19 a exacerbé une crise mondiale des soins qui risque de réduire à néant une grande partie des progrès réalisés dans la réduction des inégalités entre les sexes au travail. Les engagements à long terme visant à éviter les tendances actuelles devraient envisager d'intensifier les efforts pour garantir :

  • Davantage d'investissements dans l'économie des soins pour créer des emplois et renforcer les systèmes de santé dont on a tant besoin
  • De meilleures conditions de travail pour les travailleurs du secteur de la santé et autres travailleurs essentiels
  • Accès à des services de soins abordables pour les enfants, les personnes âgées et les personnes malades ou handicapées
  • Des dispositions plus complètes en matière de congé de maladie payé
  • La disponibilité de formules de travail adaptées aux besoins des familles, y compris le télétravail, des horaires de début et de fin flexibles, la gestion du temps et la possibilité de travailler des semaines condensées
  • La mise en place d'un environnement favorable et habilitant qui facilitera l'accès des femmes entrepreneurs aux services numériques et financiers
  • La promotion de la participation des femmes aux postes de direction et d'encadrement
  • Des environnements de travail exempts de violence et de harcèlement.

Ce n'est que lorsque les soins seront placés au centre des politiques sociales et économiques qu'un meilleur avenir professionnel pour les femmes et les hommes ayant des responsabilités familiales sera possible.