Results

Standards Council of Canada

05/23/2019 | News release | Distributed by Public on 05/23/2019 13:10

Lien établi entre les normes et la prévention des accidents mortels

Voilà le message central d'une nouvelle étude du Conseil canadien des normes (CCN).

On entend souvent dire que les accidents sont parfois inévitables. Dans les faits, il est possible de prévenir bon nombre d'accidents grâce à une planification rigoureuse englobant l'élaboration et l'adoption des normes.

Une touche de prévention : les normes comme outils pour réduire les accidents mortels montre que les pays qui valorisent la normalisation en tirent parti. Même des investissements modestes peuvent avoir des incidences importantes.

Pour arriver à cette conclusion, on a étudié la participation des pays aux comités techniques de l'Organisation internationale de normalisation (ISO), auxquels siègent des experts qui élaborent des normes. On a fini par constater qu'une augmentation de 1 pour cent de la participation d'un pays était associée à une diminution de 0,19 pour cent des décès accidentels sur son territoire.

En 2015, les victimes d'accidents mortels à l'échelle mondiale ont atteint les 3,9 millions. Une diminution de ce total, si minime soit-elle, se traduirait par des milliers de vies sauvées partout dans le monde, dont un grand nombre au Canada, où les accidents sont la principale cause de décès chez les personnes de moins de 35 ans.

On comprend par intuition l'importance des normes pour la santé et pour la sécurité. Le malheur, c'est qu'il faut parfois qu'une tragédie survienne pour qu'on les adopte. Exemple : à la suite de la mort de plusieurs enfants nord-américains causée par des commodes instables, le fabricant Ikea a non seulement procédé à un rappel volontaire du produit en question, mais s'est aussi engagé à se conformer à une norme volontaire sur la stabilité des meubles.

En revanche, l'adoption précoce de normes peut prévenir les tragédies en amont. C'est pourquoi les règlements fédéraux canadiens font souvent référence aux normes. À titre d'exemple, la réglementation sur les aliments et drogues exige que l'emballage des médicaments d'ordonnance soit conforme aux normes ISO 8317 - Emballages à l'épreuve des enfants et CSA Z76.1 - Emballages de sécurité réutilisables pour enfants.

Les normes peuvent dépasser les caractéristiques des produits pour définir des schémas directeurs en matière de santé et de sécurité au travail. Le Canada a participé à l'élaboration de la toute première norme de portée internationale à ce sujet : l'ISO 45001 - Systèmes de management de la santé et de la sécurité au travail. Elle fixe un cadre détaillé et complet grâce auquel les organismes peuvent réduire les accidents de travail ainsi que les blessures et les maladies professionnelles et prévenir les accidents mortels, estimés à près de 3 millions par année à l'échelle mondiale.

Les facteurs complexes influant sur les aléas du travail sont légion, mais quand les normes sont bien appliquées et respectées, elles servent de ressources indispensables pour préserver et améliorer la qualité de vie.
Chef de file du réseau de normalisation canadien, le CCN s'emploie à fournir sa part d'efforts pour protéger le public. En investissant dans l'élaboration et l'application de normes efficaces, le Canada et d'autres pays peuvent sauver des vies et prévenir de graves blessures tout en faisant économiser des milliards de dollars.

Participez à la recherche de solutions. Apportez votre expertise.

Je participe à la normalisation