WCO - World Customs Organization

01/24/2020 | Press release | Distributed by Public on 01/24/2020 07:41

Campagne sur la peste porcine africaine (PPA)

La peste porcine africaine (PPA) a de graves répercussions pour plusieurs pays d'Afrique subsaharienne, d'Asie et d'Europe, à différents niveaux de la société. Cette maladie ne constitue pas a priori un danger pour la santé humaine mais elle représente une grave menace pour la santé et le bien-être des élevages porcins et donc, pour les systèmes de production porcine. Compte tenu du fait que le porc est devenu une source essentielle de protéine animale pour une part croissante de la population humaine, la PPA porte non seulement atteinte aux moyens de subsistance tant des petits que des gros producteurs de porc mais elle menace aussi la sécurité alimentaire à l'échelle mondiale.

La gestion coordonnée des frontières (GCF) continue d'être l'une des principales priorités de l'Organisation mondiale des douanes (OMD) et elle figure en tant que telle dans le Plan stratégique de l'Organisation. L'OMD se fait un devoir d'insister sur l'amélioration de la gestion des frontières, en particulier à travers le renforcement de la coopération avec les autres autorités frontalières, dans le but de contribuer et d'aboutir à une harmonisation des procédures au niveau international, de réduire les contraintes pesant tant sur le commerce que sur les pouvoirs publics et d'assurer la sécurité des frontières internationales. C'est pourquoi l'OMD a consolidé sa collaboration avec plusieurs organisations internationales de référence, dont le travail a une incidence sur la douane et sur la gestion des frontières, parmi lesquelles l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE). Dans le cadre de notre Accord de coopération, ratifié en 2015, l'OiE a sollicité le soutien de notre Organisation afin de sensibiliser les Membres de l'OMD aux différentes mesures qui peuvent être mises en place pour minimiser le risque de propagation de la PPA, dans la mesure où la douane peut jouer un rôle important dans les opérations frontalières à travers une coopération étroite avec les autorités vétérinaires.

La maladie peut se propager d'un pays à l'autre à travers le mouvement illégal de bêtes porteuses de la maladie ou par le biais de personnes transportant des produits à base de viande de porc contaminée ; la douane peut, par conséquent, contribuer à garantir que cette maladie animale ne traverse pas les frontières lorsqu'elle intercepte de telles marchandises à risque. Au vu de l'augmentation du mouvement des personnes, des animaux et des produits d'origine animale, l'OMD réitère à quel point il est important que les douanes et les autres agences présentes aux frontières concernées adoptent une démarche fondée sur la GCF et mettent en œuvre des mesures effectives et efficaces d'atténuation des risques.

Étant donné que le risque de propagation de la PPA à travers les frontières nationales est particulièrement élevé durant les périodes où les mouvements des passagers sont très intenses, comme à l'occasion du prochain Nouvel an lunaire (du 25 janvier au 20 février), l'OMD invite ses Membres à redoubler de vigilance et à garder en mémoire le matériel de communication adressé aux autorités chargées du transport, mis au point dans le cadre de la campagne « La PPA tue les porcs » de l'OiE.

Par ailleurs, les outils préparés par l'OiE à l'intention des voyageurs ainsi que le guide de la campagne, qui montre comment utiliser ces outils aux différentes étapes de transit des passagers aériens, notamment aux points de contrôle douaniers, sont disponibles en anglais, en français, en espagnol, en mandarin et en russe. Ils peuvent être consultés et téléchargés sur le site Web de l'OiE (www.oie.int) ou à l'adresse https://trello.com/b/GloiZoik/african-swine-fever-oie.

L'OMD aimerait enfin encourager ses Membres à partager toutes les alertes et informations de dernière minute concernant la PPA à travers le réseau des Bureaux régionaux de liaison chargés du renseignement (BRLR) et le groupe fermé d'utilisateurs du Réseau mondial d'alerte rapide (GRAN) sur le CENcomm. Le Centre d'information et de renseignement (I2C) de l'OMD suit la situation et publiera les dernières nouvelles à ce sujet sur la plate-forme IRIS de l'OMD (iris.wcoomd.org) durant cette période critique.