IBC - Insurance Bureau of Canada

01/18/2021 | Press release | Distributed by Public on 01/17/2021 22:21

Les conditions météorologiques extrêmes ont causé des dommages assurés de 2,4 milliards $ en 2020

Le 18 janvier 2021 (TORONTO) - Les conditions météorologiques extrêmes partout au Canada continuent de mettre en évidence les coûts financiers des changements climatiques pour les assureurs et les contribuables. Parmi les phénomènes météorologiques violents les plus marquants de 2020, citons les inondations à Fort McMurray et les tempêtes de grêle à Calgary. L'an dernier, les dommages assurés attribuables à des phénomènes météorologiques extrêmes au Canada ont atteint 2,4 milliards $, selon Catastrophe Indices and Quantification Inc. En fait, 2020 se classe maintenant au quatrième rang des pertes assurées annuelles les plus importantes depuis 1983. Selon la société de réassurance Munich Re, les pertes mondiales dues aux catastrophes naturelles ont atteint cette année 270 milliards $, soit un montant nettement supérieur à celui des années précédentes.

Principaux phénomènes météorologiques violents ayant causé des dommages assurés en 2020

10 janvier
Orage et tempête de neige dans le sud de l'Ontario et au Québec 98 millions $
31 janvier Orage en Colombie-Britannique 42 millions $
26 avril au 3 mai Inondations à Fort McMurray 562 millions $
13 juin Tempêtes de grêle à Calgary 1,3 milliard $
Juillet et août Tempêtes dans le centre et le sud de l'Alberta 221 millions $
15 novembre Tempête de vent en Ontario 88 millions $

Les dix années de pertes les plus importantes jamais enregistrées

Rang Année Perte totale
(milliards $)
Événementsmétéorologiques violents notables
1 2016 5 261 Incendies - Fort McMurray, en Alberta
2 2013 3 418 Inondations en Alberta et dans la région du Grand Toronto
3 1998 2 494 Tempête de verglas au Québec
4 2020 2 388 Inondations à Fort McMurray et tempête de grêle à Calgary, en Alberta
5 2018 2 113 Plusieurs événements : orages et tempêtes de vent en Ontario et au Québec
6 2011 1 740 Incendie et tempête de vent à Slave Lake, en Alberta
7 2012 1 456 Orages - Calgary, en Alberta
8 2019 1 334 Plusieurs événements
9 2005 1 299 Orage en Ontario
10 2017 1 255 Plusieurs événements

Les contribuables et les assureurs se partagent les coûts des dommages causés par les intempéries. Par contre, pour chaque dollar versé en indemnités d'assurance pour des maisons et des entreprises endommagées, les gouvernements et les contribuables canadiens dépensent beaucoup plus pour réparer les infrastructures publiques que le temps violent a endommagées. Néanmoins, le Canada ne dispose toujours pas d'une stratégie nationale d'adaptation assortie d'objectifs mesurables et des investissements nécessaires pour protéger les maisons et les entreprises canadiennes.

« Les Canadiens continuent de subir des pertes financières de plus en plus importantes en raison des changements climatiques. Le gouvernement fédéral reconnaît l'importance d'une reprise résiliente, mais il ne dispose d'aucun plan national pour protéger les Canadiens contre les inondations, les incendies, les tempêtes de vent et la grêle. Malgré tous ses efforts pour réduire les menaces climatiques futures, il n'accorde pas suffisamment d'attention aux pertes que les Canadiens subissent aujourd'hui en raison de l'inaction passée », a déclaré Craig Stewart, vice-président, Affaires fédérales, Bureau d'assurance du Canada (BAC).

« L'une des conséquences connues des changements climatiques est l'augmentation de la fréquence des phénomènes météorologiques extrêmes et des dommages qu'ils causent. En plus de réduire ses émissions, le Canada a aussi besoin d'un plan national d'adaptation pour protéger les citoyens et les préparer à l'évolution du climat », a souligné le Dr Richard Florizone, président et directeur général de l'Institut international du développement durable (IIDD) et président du groupe de travail pour une reprise résiliente.

La création par le gouvernement fédéral du Groupe de travail sur l'assurance contre les inondations et la réinstallation stratégique des résidents des régions à risque élevé a été une réalisation importante en 2020. Il s'agit d'une étape fondamentale dans le cadre de mesures nationales urgentes visant à mieux protéger les Canadiens contre notre principal risque climatique. Grâce à ce groupe de travail, les assureurs travailleront avec les gouvernements de tout le pays pour s'assurer que tous les Canadiens ont accès à une assurance inondation abordable. Cette initiative devrait s'inscrire dans un plan cohérent plus vaste, plutôt que de constituer un effort isolé.

Rendez-vous sur le site Web du BAC pour savoir comment vous préparer à unecatastrophe et connaître les techniques d'atténuation des inondations à domicile (en anglais).