UNIA - Die Gewerkschaft

06/14/2018 | Press release | Distributed by Public on 06/14/2018 06:19

Journée d’action sur l’égalité salariale: Carton rouge pour la discrimination envers les femmes!

Une évaluation spéciale réalisée par le Bureau BASS pour le compte d'Unia montre que chaque femme active est escroquée de la somme de 303'000 francs dans sa vie professionnelle. Cela signifie non seulement un salaire moins élevé, mais aussi une rente plus faible. Unia revendique des conditions de vie dignes et décentes aujourd'hui et à l'âge de la retraite. C'est pourquoi depuis tôt ce matin, Unia est présent dans la rue et dans les entreprises avec de multiples actions sur l'égalité salariale.

Les femmes sont en colère. Pour tout ce qui touche à l'égalité, cela dure une éternité : 100 ans pour obtenir le droit de vote des femmes, 60 ans pour l'assurance-maternité et maintenant 37 ans pour l'égalité salariale. Ce sont les employeurs et leurs relais au Parlement qui ne respectent pas la Constitution et qui continuent délibérément à la transgresser.

Dès lors, Unia demande instamment au Conseil national de tout mettre en œuvre pour corriger la décision du Conseil des Etats dans le cadre de la révision en cours de la loi sur l'égalité. Des mesures plus efficaces sont nécessaires.

Chaque année, 10 milliards de francs sont volés aux femmes!

Une évaluation spéciale du Bureau BASS réalisée pour Unia montre que chaque femme active est escroquée en moyenne de la somme de 303'000 francs dans sa vie professionnelle (base : derniers chiffres sur les salaires moyens selon l'enquête sur la structure des salaires de l'OFS, 2014).

Ecart salarial (discriminatoire) inexpliqué durant une vie professionnelle selon les branches :

  • Industrie alimentaire/des boissons/du tabac : 352'000 francs
  • Construction de machines/d'appareils : 456'000 francs
  • Commerce de détail : 325'000 francs
  • Services financiers et d'assurance : 584'000 francs

Ce « vol des salaires » sur le dos des femmes exerçant une activité professionnelle en Suisse se monte au total à près de 10 milliards de francs par an ! C'est un scandale, car cela signifie non seulement que les femmes gagnent moins pendant leur vie professionnelle, mais qu'elles toucheront aussi une retraite nettement moins élevée. Unia demande l'égalité salariale pour permettre à toutes les femmes une vie décente et dans la dignité aujourd'hui et à l'âge de la retraite !

Multiples actions dans toute la Suisse

Lors de cette journée d'action sur l'égalité salariale, Unia est présent dans toute la Suisse avec de multiples actions dans la rue et dans les entreprises. Unia appelle toutes les femmes et les hommes solidaires à se joindre aux actions et à retenir la date du 22 septembre 2018. Une grande manifestation est organisée ce jour-là à Berne pour l'égalité salariale et contre les discriminations.