UNESCO - United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization

01/24/2020 | News release | Distributed by Public on 01/24/2020 07:31

Le Gabon soumettra le dossier de candidature du parc national de l’Ivindo au patrimoine mondial de l’UNESCO

Ouvert, le lundi de la même semaine, par le Ministre de la culture et des arts, l'atelier de Libreville sur le patrimoine mondial poursuivait trois objectifs : (1) renforcer les capacités des professionnels du patrimoine naturel et culturel ; (2) réviser la liste indicative du Gabon et (3) préparer le dossier de nomination du parc national de l'Ivindo.

Les travaux de l'atelier qui ont porté sur le renforcement des capacités sur la convention concernant le patrimoine mondial naturel et culturel de 1972 (les concepts fondamentaux), la mise à jour des biens naturels et mixtes de la Liste indicative du Gabon et les processus d'inscription et l'évaluation du dossier de candidature au patrimoine mondial du Parc National de l'Ivindo, ont permis d'atteindre lesdits objectifs.

En effet, la Liste indicative du Gabon a été révisée. Elle compte désormais 2 biens naturels et 4 biens mixtes. Deux biens ont été retirés de la Liste. Il s'agit du parc national de Minkébé, du fait qu'il ne remplit plus les conditions d'intégrité, en raison notamment des activités de braconnage et d'orpaillage qui y ont lieu. Il en est de même pour l'ancien hôpital Albert Schweitzer de Lambaréné, retiré en raison de l'absence d'attributs de la Valeur Universelle Exceptionnelle.

Par ailleurs, le parc national des Monts Birougou a connu un changement de catégorie passant de bien mixte à un bien naturel. Le parc national des Plateaux Batéké, bien mixte, a connu une modification de ses critères initiaux.

Par contre, les Grottes de Lastoursville, bien mixte, et le parc national de Moukalaba - Doudou, bien mixte, n'ont pas connu de modifications majeures. En revanche, pour la pile nucléaire de Bangombé et le site fossilifère de Moulendé, ces deux sites ont été proposés pour une inscription en série dans la catégorie bien naturel. Il en est de même pour le parc national de Loango qui fait son entrée sur la Liste indicative. Le delta intérieur de l'Ogooué, quant à lui n'a pas pu être inscrit dans cette liste au regard du manque d'informations nécessaires.