Results

WFP - World Food Programme

09/22/2021 | Press release | Archived content

3 millions de personnes au Yémen pourraient être confrontées à des réductions de rations en octobre à moins que de nouveaux financements n'arrivent

NEW YORK - Le directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies, David Beasley, a exhorté le monde à intensifier son soutien au peuple yéménite, affirmant que l'aide alimentaire du PAM dans le pays pourrait bientôt commencer à s'épuiser.

Extraits des remarques de David Beasley lors de l'événement ministériel de haut niveau sur la situation humanitaire au Yémen - New York, 22 septembre 2021

"En fait, il y a de bonnes et de mauvaises nouvelles. La bonne nouvelle est que nous étions vraiment en difficulté plus tôt dans l'année et nous avons dû réduire les rations alimentaires, mais les principaux donateurs se sont mobilisés, comme les États-Unis, l'Allemagne, les Émirats arabes unis et les Saoudiens et nous ont permis de redonner des rations complètes. Grâce à cela, nous avons évité la famine et la catastrophe. Et maintenant, nous sommes à court d'argent et d'ici octobre nous devrons couper les rations alimentaires de 3,2 millions de personnes, d'ici décembre 5 millions de personnes.

Dans une nation de 30 millions d'habitants, nous touchons 12,9 millions de personnes avec des rations alimentaires, 3,3 millions d'enfants et de femmes qui ont un besoin important et spécifique en nutrition et nous atteignons également 1,6 million d'enfants scolarisés. Alors, nos mains sont pleines. Il se passe beaucoup de choses et les gens souffrent énormément

Nous regardons littéralement 16 millions de personnes marcher vers la famine. Nous avons tout d'abord besoin que cette guerre s'arrête, et si les donateurs se fatiguent, mettez fin à la guerre. Les dirigeants mondiaux doivent faire pression sur toutes les parties impliquées pour mettre fin au conflit parce que le peuple yéménite a suffisamment souffert. Ils n'ont aucune capacité d'adaptation, les prix s'effondrent en raison de la dévaluation du riyal, les prix des denrées alimentaires grimpent en flèche. Ils n'ont plus d'argent pour acheter quoi que ce soit. C'est un crève-cœur, vraiment.

Comme [la Directrice générale de l'UNICEF] Henrietta [Fore] l'a dit, comme [le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires] Martin Griffiths l'a dit à plusieurs reprises, toutes les 10 minutes, un enfant meurt par manque de nourriture, de nutrition. Faites le calcul. Faites juste le calcul. C'est un millier de personnes qui meurent chaque semaine du manque de nourriture et de nutrition. Nous prévoyons que si nous ne recevons pas les fonds dont nous avons besoin au cours des 6 prochains mois - soit 800 millions de dollars - lorsque nous commencerons à réduire les rations, ce nombre passera à 400 000 enfants de moins de cinq ans qui meurent l'année prochaine. Et si c'était votre petite fille et votre petit garçon ? Nous avons une obligation morale, de parler et de se mobilisier.

Ce sont nos enfants ; ce sont nos frères et sœurs, nous avons besoin que les donateurs se mobilisent immédiatement, sinon des enfants vont mourir. Ne les laissons pas tomber. Faisons ce que nous devons faire.

Télécharger des photos des opérations du PAM au Yémen ici.

# # #

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies est le lauréat du prix Nobel de la paix 2020. Plus grand organisme humanitaire au monde, il sauve des vies en situations d'urgence et utilise l'assistance alimentaire pour ouvrir une voie vers la paix, la stabilité et la prospérité au profit de ceux qui se relèvent d'un conflit ou d'une catastrophe ou subissent les effets du changement climatique.

Suivez-nous sur Twitter @wfp_media et @WFPYemen