United Nations General Assembly

02/21/2020 | News release | Distributed by Public on 02/21/2020 15:27

Langues maternelles : outils de diversité culturelle et instruments de paix (UNESCO)

« En cette 22ème Journée internationale de la langue maternelle − qui est la journée de toutes les langues − l'UNESCO voudrait ainsi rappeler la capacité des langues maternelles à nous unir », a déclaré Audrey Azoulay dans un message publié vendredi.

« En rapprochant ses locuteurs, en leur permettant de s'épanouir dans des horizons communs, les langues maternelles sont en effet une source d'inclusion sociale, d'innovation et d'imagination; elles sont aussi une respiration pour la diversité culturelle et un instrument de paix », a-t-elle ajouté .

Les langues maternelles sont des alliées précieuses dans l'objectif d'atteindre une éducation de qualité pour tous - Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO

La cheffe de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a fait également valoir que « les langues maternelles sont des alliées précieuses dans l'objectif d'atteindre une éducation de qualité pour tous ».

« L'enseignement bilingue ou multilingue fondé sur la langue maternelle favorise ainsi non seulement l'apprentissage, mais œuvre encore à la compréhension et au dialogue entre les peuples », a estimé Mme Azoulay.

Tout en observant que les langues maternelles sont des instruments de diversité et de paix, la Directrice générale a exhorté à les protéger, en veillant particulièrement sur les langues autochtones auxquelles une Année internationale a été consacrée en 2019.

Rappelant que le thème retenu cette année est « Langues sans frontières », Audrey Azoulay a mis l'accent sur « le trésor » que constituent les langues transfrontalières telles que le swahili en Afrique et le quechua en Amérique latine.

Photo UNICEF/Vlad Sokhin

Élèves de l'école Ami Chandra Memorial School, Lautoka, Viti Levu, Fidji.

L'importance des langues maternelles

De son côté, le Président de l'Assemblée générale des Nations Unies, Tijjani Mohammed-Bande, s'est félicité de la place importante occupée par les langues maternelles.

« Elles sont le premier moyen de traduire véritablement le sens du monde et de faciliter la compréhension par l'enfant de l'essence de son environnement », a-t-il déclaré.

Nous devons renouveler notre engagement en faveur de l'enseignement des langues maternelles dans les écoles - Tijjani M. Bande, Président de l'Assemblée générale

« En plus de contribuer à donner une forme précise à nos sentiments, nos émotions et nos pensées, encourager une éducation de qualité par l'utilisation des langues maternelles permet d'exploiter le potentiel intérieur des êtres humains et de faciliter le développement de la pensée critique », a-t-il ajouté.

Selon lui, le thème de la commémoration de cette année, qui est la promotion des langues transfrontalières et partagées, renforce l'obligation de promouvoir le multilatéralisme comme base pour favoriser la solidarité fondée sur la compréhension, la tolérance et le dialogue.

D'après lui, la mondialisation souligne « l'importance de la fraternité des langues et des cultures dans la construction d'un monde pacifique, tolérant et inclusif ».

« Nous devons renouveler notre engagement en faveur de l'enseignement des langues maternelles dans les écoles afin de lutter contre la suppression des identités et du patrimoine culturels », a plaidé le Président.

« En tant qu'enseignant, j'ai réalisé au fil des ans l'importance de l'interaction sociale et l'importance de la langue maternelle pour l'identité de soi et ses contributions positives à l'image de soi », a-t-il ajouté.