Metro Inc.

10/17/2020 | Press release | Distributed by Public on 10/17/2020 11:12

2020-10-17 | Centre de distribution de Varennes : Le Groupe Jean Coutu est déterminé à trouver une résolution rapide au conflit de travail

Centre de distribution de Varennes : Le Groupe Jean Coutu est déterminé à trouver une résolution rapide au conflit de travail

Le 17 octobre 2020

Le Groupe Jean Coutu, qui est fier d'offrir de bons emplois ici au Québec, est déterminé à trouver une résolution rapide au conflit de travail en cours.

Nous avons déjà accepté de très nombreuses demandes syndicales dans le cadre de la négociation en cours et sommes prêts à maintenir de bons salaires pour nos employés mais nous n'accepterons pas des demandes monétaires déraisonnables et excessives.

Le syndicat exige en effet des augmentations d'une valeur de plus de 25 % pour des travailleurs qui sont déjà les plus chers payés de l'industrie de la pharmacie avec un salaire horaire moyen de 27 $ auquel s'ajoutent des primes, des bonis, des avantages sociaux payés par l'employeur et plus encore.

Le Groupe Jean Coutu condamne le comportement du syndicat quand il allègue l'existence de problèmes d'approvisionnement, y compris pour des médicaments. Il n'y a aucune rupture d'inventaire de médicaments. Alléguer le contraire et tenter d'alarmer la population est irresponsable.

Nous dénonçons et condamnons également les actes de vandalisme commis à l'égard de nos pharmaciens propriétaires qui, avec leurs équipes, contribuent activement au maintien des services à la population depuis le début du conflit.

Nous tenons à rappeler les faits :

1- Le Groupe Jean Coutu envoie l'avis de négociation afin d'entreprendre les discussions avec le syndicat en octobre 2019;

2- Réalisant l'écart important qui sépare les parties, le Groupe Jean Coutu demande tôt dans le processus qu'un conciliateur soit nommé par le ministère du Travail du Québec pour soutenir les parties dans les négociations afin d'éviter un conflit de travail;

3- Le Groupe Jean Coutu présente une offre globale sur tous les aspects normatifs de la convention collective au syndicat le 16 juillet 2020;

4- Le syndicat présente cette proposition à ses membres le 2 octobre 2020, soit plus de deux mois plus tard;

5- Tout l'été, les syndiqués ont pratiqué des moyens de pression illégaux;

6- Finalement, le 23 septembre dernier, le syndicat a déclenché une grève de 24 heures.

Les moyens de pression peuvent malheureusement avoir des conséquences sérieuses pour les clients qui doivent se procurer les médicaments dont ils ont besoin, qu'on soit dans une pandémie ou non. Devant cette situation, la décision la plus responsable pour protéger le réseau de pharmacies en période de pandémie et assurer de la prévisibilité dans l'approvisionnement en médicaments a été de ne pas permettre aux employés de revenir au travail avant qu'une entente ne soit intervenue entre les parties.

Le plan de contingence de l'entreprise est en place depuis le 24 septembre dernier et priorise l'approvisionnement en continuité du réseau de pharmacies PJC en médicaments de prescription, en vente libre et en produits de consommation courante.

Nous sommes commis à négocier une entente juste et équitable qui tienne compte des besoins de nos employés, de même que ceux des pharmaciens propriétaires et des clients, tout en assurant que le Groupe Jean Coutu demeure performant dans un marché toujours plus concurrentiel.