Canadian Navy

12/17/2020 | Press release | Distributed by Public on 12/17/2020 08:23

L’utilisation des évaluations narratives pour aider à assurer l’évolutivité de la MRC

« Comment assurer l'évolutivité de la Marine royale canadienne sans savoir à quoi ressemblera l'environnement de sécurité dans 30 ans », demande le capitaine de frégate Scott Shortridge, directeur du service des renseignements navals pour la Marine royale canadienne (MRC)?

« Eh bien, il faut se concentrer sur les résultats avant de s'intéresser aux besoins. Et la meilleure façon de le faire est d'utiliser l'outil novateur appelé les 'cas pratiques'. »

La MRC a entamé une réfection majeure de sa flotte qui permettra à la MRC et aux Forces armées canadiennes (FAC) de bien se positionner pour continuer à protéger les intérêts du Canada en matière de défense et de sécurité dans un avenir prévisible.

Les cas pratiques sont une approche novatrice dans laquelle on définit les résultats visés avant de connaître les besoins exacts. Cette approche se fonde sur une forme narrative pour se concentrer sur l'amélioration des communications et peut se comparer à un effort collaboratif entre l'utilisateur et le porteur de solution - dans le cas présent, la MRC et l'industrie de défense, respectivement.

La MRC a déjà employé cette méthode : six cas pratiques ont été établis pour le navire de combat canadien. Ces cas portaient sur les grands domaines de la capacité de guerre : lutte antiaérienne, antinavire et guerre sous-marine, systèmes de communication et d'information, cyberguerre, et intégration des systèmes.

Chaque cas pratique décrivait divers scénarios auxquels le navire devrait faire face afin de réussir sa mission. Par exemple, le cas pratique sur la lutte antiaérienne comprenait divers scénarios dans lesquels le navire devait survivre à une série d'attaques aux missiles.

« À mesure que les projets de la MRC sont établis, les cas pratiques aideront à guider le travail d'analyse des systèmes, tout en appuyant une modélisation et une simulation avancées », explique le Capf Shortridge. Les cas pratiques offrent un certain degré de transparence à l'industrie quant aux exigences à terme et donne une plus grande assurance à la MRC que le navire fonctionnera comme prévu après la livraison.

« Pour la MRC, l'inclusion des cas pratiques dans le projet du navire de combat canadien représentait une approche moderne et novatrice pour atteindre l'équilibre entre une description en détail de tous les besoins de la MRC et une carte blanche à l'industrie pour le développement et la proposition de solutions uniques aux difficultés relevées dans les cas pratiques », ajoute le Capf Shortridge.

« Cet équilibre est loin d'être une science exacte, et il y a assurément des zones d'ombre, mais scruter les décennies à venir est aussi un art - et les solutions ne sont jamais tout noir ou tout blanc. »

Bref, en utilisant les cas pratiques pour appuyer le processus d'approvisionnement en défense, la MRC mobilise des acteurs de l'industrie de calibre mondial pour leur donner les moyens de s'entraider et de proposer des solutions de pointe, novatrices et réalisables, pour que les marins de demain disposent de l'équipement dont ils ont besoin pour accomplir leur mission.