Results

UP - Petroleum Union

09/21/2020 | Press release | Distributed by Public on 09/21/2020 00:31

Rapport de marché - Aperçu hebdomadaire du 21 septembre au 25 septembre 2020

Rapport de marché - Aperçu hebdomadaire du 21 septembre au 25 septembre 2020

Le développement de la pandémie de Covid-19 n'est actuellement pas le seul facteur qui perturbe les opérateurs sur les bourses pétrolières. Les récents événements en Libye et la saison active des ouragans ajoutent à l'incertitude.

Si les blocages des terminaux d'exportation de pétrole en Libye sont définitivement levés et que l'industrie pétrolière du pays se rétablit rapidement, il pourrait être difficile pour les pays de l'OPEP+ de stabiliser le marché. Le général Haftar, à la demande duquel les ports ont été bloqués en janvier, avait convenu vendredi avec le vice-premier ministre du gouvernement internationalement reconnu à Tripoli de lever le blocus. Cependant, le Premier ministre Fayiz as-Sarradsch n'avait pas (encore) accepté l'accord vendredi. De nombreuses compagnies pétrolières ont demandé à leurs employés de reprendre les opérations dans les installations pétrolières. L'État a même révoqué le statut de force majeure pour certains champs pétrolifères.

Le Covid-19 est également toujours au centre de l'intérêt, et la crainte d'une seconde vague est grande. Le ministre britannique de la santé a déjà mis en garde contre un deuxième verrouillage national si les citoyens britanniques ne suivent pas les règles pour contenir le Covid-19. Le nombre de personnes nouvellement infectées en Grande-Bretagne a de nouveau augmenté de manière significative au cours des dernières semaines. Le nombre de cas enregistrés dans le monde entier a maintenant atteint environ 31 millions.

La saison des ouragans dans l'Atlantique représente un autre facteur d'incertitude à assez court terme. Le National Hurricane Center a averti que les dommages causés aux installations de l'État américain de Louisiane par l'ouragan Sally pourraient être aggravés par la tempête tropicale Beta. Cela pourrait avoir pour conséquence que l'utilisation de la capacité de raffinage dans la région reste réduite plus longtemps que prévu.

Source : Futures-Services Mineralöldienst

21 09 2020