INRAE - Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement

02/28/2024 | Press release | Distributed by Public on 02/28/2024 04:21

Vers une agriculture innovante, durable et résiliente : INRAE et Limagrain engagés dans un nouvel accord-cadre

Agroécologie

Vers une agriculture innovante, durable et résiliente : INRAE et Limagrain engagés dans un nouvel accord-cadre

COMMUNIQUE DE PRESSE - À l'occasion du Salon international de l'agriculture, Philippe Mauguin, PDG d'INRAE, et Sébastien Vidal, président de Limagrain, ont mis en avant le renouvellement de leur accord-cadre pour 5 ans, soulignant leur engagement commun en faveur de l'innovation agricole durable. Cette collaboration, axée sur les semences, les grandes cultures et les biotechnologies végétales, vise à adapter les cultures au changement climatique et à développer des pratiques durables, afin d'accompagner la transition des systèmes de production agricole.

Publié le 28 février 2024

illustration Vers une agriculture innovante, durable et résiliente : INRAE et Limagrain engagés dans un nouvel accord-cadre© INRAE - Christophe Maitre

Depuis plusieurs années déjà, INRAE et Limagrain unissent leurs expertises dans le domaine des semences de grandes cultures et potagères, des pratiques culturales, ainsi que dans les applications agroindustrielles à finalités alimentaires et non alimentaires. Cette collaboration s'étend également au domaine des technologies, en particulier les biotechnologies végétales.

La collaboration entre INRAE et Limagrain, axée sur l'adaptation des cultures au changement climatique et le développement de pratiques agricoles durables, a déjà donné des résultats prometteurs. Des avancées en matière d'amélioration génétique ou de qualité du grain ont été largement reconnues dans de nombreuses publications scientifiques.

Ainsi, au cours des 10 dernières années, au laboratoire Reproduction et développement des plantes, l'équipe dirigée par Peter Rogowsky et Thomas Widiez a réalisé des progrès majeurs en produisant des haploïdes pour la création de variétés hybrides, appliquées à la culture du maïs. Ces travaux communs de recherche se poursuivent notamment sur l'extension de cette application au tournesol. Cette avancée, intégrant des caractères agronomiques essentiels, illustre l'impact concret de la collaboration sur l'amélioration des cultures et leur résilience face aux défis environnementaux actuels.

Ce nouvel accord-cadre met l'accent sur la poursuite de la production de connaissances autour de deux axes prioritaires de travail :

  • Les pratiques agricoles et l'amélioration des plantes pour
    • une adaptation des cultures au changement climatique : combinaison des approches agroécologiques et conventionnelles, diversification des systèmes agricoles (associations, mélanges variétaux et modes de conduite des cultures);
    • une amélioration de l'immunité végétale(résistance, biocontrôle, complexification des systèmes…) ;
    • le renforcement des services écosystémiques(pollinisation, régulation des bioagresseurs, mobilisation de l'holobionte, qualité des sols, stockage du carbone…) ;
  • Les qualités fonctionnelles et nutritionnelles des produits de transformation des céréales et légumineuses.

Limagrain s'est ainsi engagé à soutenir à minima 5 thèses CIFRE sur ces nouveaux sujets dans les 5 prochaines années. Les innovations communes INRAE et Limagrain ont l'objectif d'apporter des bénéfices tangibles aux agriculteurs.

« Cettecollaboration stratégiquerenouveléerenforcenotre engagement en faveurde l'innovationagricoledurable et l'adaptationde nos systèmesauxaléasclimatiquesde plus en plus fréquents. Nos travauxde recherchefondamentale, associés à des travaux de recherche appliquée, contribuentà donnerdes clésauxacteursdu mondeagricolepour sécuriserleurproduction agricoleet s'assurerde leurqualité», déclarePhilippe Mauguin, président-directeurgénérald'INRAE.

« La signature de ce nouvelaccord-cadre vientprolonger 30 ans de collaboration entreLimagrainet INRAE. Elle intervientdans un contextel'agricultureest plus quejamais engagéedans unetransition de ses modèles. Les travaux de recherche qui en découleront permettrontnon seulementde renforcerles connaissancessur les adaptations possibles des planteset semencesau changementclimatique, ainsiquesur les opportunitésoffertespar les systèmesagricoles, maisausside continuer à explorer tout le potentielfonctionnelet nutritionneldu végétal, au service de nos filièresagroalimentaires», souligne Sébastien Vidal, présidentde Limagrain.