HCSP – Haut Conseil de la Santé Publique

04/02/2021 | Press release | Archived content

Avis relatif à l’éviction des professionnels positifs au SARS-CoV-2 travaillant en établissements de santé ou en établissements médico-sociaux (Actualisation de l’avis du 3[...]

Dans un contexte de progression de la couverture vaccinale chez les professionnels exerçant en établissements de santé (ES) et en établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS), et compte tenu des très fortes tensions observées sur l'offre de soin, le HCSP actualise les recommandations d'éviction de ses avis antérieurs (14 et 18 janvier, 3 février 2021).

Après une revue des données épidémiologiques sur la maladie et sur la couverture vaccinale Covid-19, et une analyse de la littérature et des recommandations internationales, le HCSP préconise une attitude de prudence et émet les recommandations suivantes :

  • Que la campagne de vaccination contre le Covid-19 des professionnels des ES et ESMS s'intensifie, les taux de couverture vaccinale demeurant insuffisants à ce jour.
  • Que des données de suivi clinique et microbiologique des professionnels en ES et ESMS vaccinés selon un schéma vaccinal complet soient analysées pour évaluer la protection de la vaccination vis-à-vis du risque de transmission
  • Que soit maintenue l'application des recommandations concernant les professionnels contacts (vaccinés ou non) d'un cas de Covid-19, figurant dans l'avis du 23 mai 2020.
  • Que les professionnels des ES et ESMS, vaccinés ou non, continuent de respecter l'application stricte des mesures barrières telles que détaillées dans l'avis du 3 février 2021 en limitant au maximum leurs interactions sociales lors des moments de pause et des repas sans masque.
  • Que pour les professionnels travaillant en ES et ESMS chez qui on diagnostique une infection actuelle à SARS-COV-2 :
  • S'ils sont non ou incomplètement vaccinés, ils fassent l'objet d'une mesure d'éviction professionnelle pour une durée de 10 jours.
  • S'ils sont asymptomatiques venant d'être diagnostiqués positifs à SARS-CoV-2, et ayant reçu un schéma vaccinal complet ou n'ayant pas reçu un schéma vaccinal complet mais ayant un antécédent de Covid- 19 (avec une forme symptomatique) survenu plus de 15 jours et moins de 6 mois avant la réalisation du test diagnostique positif de l'épisode actuel d'infection par SARS CoV-2, et non immunodéprimés, ils puissent être maintenus en exercice uniquement en cas de tension hospitalière et de risque de rupture de l'offre et de la sécurité des soins. Le strict respect des mesures barrières (voir plus haut), est essentiel.

S'ils sont pauci-symptomatiques ou symptomatiques venant d'être diagnostiqués positifs à SARS-CoV-2, et ayant reçu un schéma vaccinal complet, ou n'ayant pas reçu un schéma vaccinal complet mais ayant un antécédent de Covid-19 (quelle que soit la forme clinique) survenu plus de 15 jours et moins de 6 mois avant la réalisation du test diagnostique positif de l'épisode actuel d'infection par SARS CoV-2, ils fassent l'objet d'une mesure d'éviction professionnelle pour une durée de 10 jours.