Conseil général de la Gironde - Département de la Gironde

06/13/2024 | News release | Distributed by Public on 06/13/2024 00:20

Collège Jean Verdier, attention peinture fraîche !

Bancs repeints de frais, espaces extérieurs revisités, le collège Jean Verdier à Audenge s'inscrit dans le dispositif départemental Démarche Libre cour. Un vent de neuf et de joie flotte parmi les élèves impliqués dans cette opération de réappropriation de leur lieu d'études et de vie quotidienne.

Charlotte sur la tête, blouse longue et pinceau à la main, les élèves, de la 6e à la 3e, s'activent, ce matin, autour des bancs démontés qu'il faut repeindre. Ici, au collège Jean Verdier d'Audenge, les opérations sont menées tambour battant et dans la joie, sous la houlette de deux agents techniques départementaux dévoués, Alain Just et Thierry Garnier.

« Je suis heureuse de vivre cette expérience. C'est un travail collectif. C'est important de se sentir bien au collège. Peindre des bancs, ça nous apprend à être responsable du mobilier, des lieux qui nous entourent. En étant impliqués dans ce projet, on ne voit plus notre collège de la même façon. »

Romane, 12 ans, en 6e, apprécie sa mission d'apprentie peintre et témoigne de la portée de ses gestes déjà assurés, résolus. Au sein de l'équipe, Simon, 14 ans et en classe de 4e, fait presque figure de sage. Déjà élu au conseil municipal des enfants de la ville d'Audenge, l'adolescent est l'ambassadeur de son établissement scolaire sur le terrain de la lutte contre le harcèlement scolaire et les discriminations. Il mesure précisément tout l'intérêt de cet engagement individuel et collectif.

« Notre action va au-delà de redonner des couleurs aux bancs. Ils sont là pour montrer comment on conçoit notre cour de récréation, un espace partagé où les filles et les garçons doivent se sentir bien. Il ne doit pas y avoir des groupes qui jouent, qui partagent et des collégiens ou des collégiennes dans leur coin, isolés. »

L'opération conduite à Audenge répond à un dispositif plus large à l'échelle de la Gironde mené par le Département dans plusieurs collèges, baptisé « Démarche Libre cour », visant à une requalification des cours de récréation. Ici, l'opération concrète a été confiée à MJ Studio. Marion et Jullien Sauvée suivent minutieusement la mutation des espaces extérieurs. Marion décrit la méthodologie design qui les a menés à la conception du projet.

« Nous sommes spécialisés en design d'espace et installés à Bordeaux. Nous avons associé les élèves à toutes les phases du projet, du diagnostic à la mise en œuvre concrète de la requalification. Il faut que notre travail s'intègre pleinement dans la vie de l'établissement. Les enseignants et l'ensemble de la communauté éducative sont également très investis. Les ateliers de peinture en témoignent. »

Investi, le principal du collège, Samuel Castaignon, l'est tout particulièrement. Il a succédé, à la dernière rentrée, à Fabienne de Guillaume qui a porté le projet sur les fonts baptismaux avec un bel enthousiasme. Dans ce collège de plain-pied, idéalement situé dans la commune, il entend ne pas se contenter des acquis et veiller à la nécessaire amélioration des locaux.

« C'est une préoccupation permanente. La situation de notre collège doit être vraiment exploitée pour que chacune et chacun en profitent, pour que les élèves et leurs enseignants bénéficient d'un mieux-vivre au quotidien. Par ailleurs, la démarche passe par un réemploi du mobilier, des matériaux existants au sein du collège. Nous nous inscrivons dans une démarche citoyenne et respectueuse de l'environnement. »

La concrétisation de ce mois de mai, la mise en peinture des bancs au collège Jean Verdier, accueillant 543 élèves, s'inscrivent donc dans une opération d'ampleur, la « Démarche Libre cour » dont plusieurs autres établissements girondins sont aussi le théâtre, comme, à titre d'exemples, les collèges Francisco Goya, à Bordeaux, Albert-Camus à Eysines et Anatole-France à Cadillac qui ont servi de pilote à la démarche, dès 2022.

Magali Guéraud, chargée d'études programmation et innovation des collèges au Département, donne sens à cette démarche qui s'inscrit dans le cadre de la stratégie de résilience portée par la collectivité départementale. Elle a été expérimentée, il y a deux ans, avant d'être pérennisée, visant à générer des cours écologiques et pleinement partagées.

« Pour que nous donnions sens à nos objectifs, il faut effectivement que toutes et tous s'impliquent. C'est l'objet des ateliers participatifs ''Réinvente ta cour''. Les usages des cours revisitées doivent être inclusifs, diversifiés. Pour cela, le mobilier, la végétalisation comme le traitement du sol ont dû être repensés. »

Au collège Jean Verdier d'Audenge où la vie quotidienne a pris une autre saveur, le Département aura investi 160 000 € dans ce projet de requalification incluant la réfection des sols et la mission design. Dans l'odeur de la peinture fraîche, bienvenue chez vous !