IOC - International Olympic Commitee

07/19/2019 | Press release | Archived content

Les archers sud-coréens réaffirment leur domination lors des épreuves tests de Tokyo 2020

Tokyo 2020

Les archers d'élite de la République de Corée ont tiré un coup de semonce qui rappelle au reste du monde leur remarquable domination alors que la dernière épreuve test des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 s'achevait jeudi.



Du 12 au 18 juillet, 135 archers venus de 29 pays du monde entier se sont alignés sur le terrain de tir à l'arc de Yumenoshima Park, et la plupart d'entre eux n'ont pu assister qu'avec envie et admiration à la leçon de sang-froid, d'adresse et d'habileté sans pareille que leur a donnée l'équipe sud-coréenne, remportant les trois médailles d'or proposées durant ces sept jours de compétition.

Pour rappel, aux Jeux Olympiques de Rio 2016, les archers sud-coréens avaient remporté la médaille d'or dans les quatre compétitions, et les épreuves tests de Tokyo leur ont donné l'occasion d'envoyer un rappel de ce qu'ils sont capables d'accomplir l'été prochain.

Il s'agissait d'une répétition générale simplifiée pour le comité d'organisation de Tokyo 2020 et World Archery avec seulement trois compétitions - individuelle féminine, individuelle masculine et par équipes mixtes - alors que les Jeux Olympiques de l'été prochain incluront également les épreuves habituelles par équipes masculine et féminine.

L'épreuve par équipes mixtes sera un nouvel ajout au programme olympique de Tokyo 2020, et cette fois-ci, les têtes de série Kim Woojin et Jeon Ina ont montré exactement pour quelles raisons la République de Corée sera clairement favorite, remportant l'épreuve test sans perdre une seule série sur ses quatre matches.

En finale, ils n'ont perdu que trois points en 12 flèches contre le duo russe Artem Makhnenko et Ksenia Perova. 'Je pense que j'ai acquis une grande expérience grâce à cette épreuve test en vue des Jeux Olympiques de Tokyo l'année prochaine', a déclaré Kim Woojin à World Archery. 'Énormément de choses seront différentes ici, mais les facteurs environnementaux ne changeront pas. C'est pourquoi je suis ici pour pratiquer et si je peux participer l'année prochaine, cette expérience ne sera pas perdue. Elle nous sera d'une grande aide.'

Ce fut une semaine particulièrement réussie pour Kim Woojin - double champion du monde individuel (2011 et 2015) et médaillé d'or dans l'épreuve masculine par équipes à Rio 2016 - qui a également remporté une médaille d'argent en individuel masculin.

Cependant, Kim Woojin a eu de la chance au début de la compétition individuelle, s'inclinant presque au troisième tour face à l'Australien Taylor Worth et ayant besoin de cinq séries pour se qualifier à la fois pour les quarts de finale et les demi-finales. En finale, il s'est essoufflé contre son compatriote Lee Seungyun - médaillé d'or par équipes à Rio 2016 et champion du monde individuel 2013 - lequel a gagné en deux séries consécutives.

Lee Seungyun a tenu à minimiser l'importance de sa victoire, soulignant que la force de l'équipe sud-coréenne fait qu'il n'est toujours pas sûr de sa place à Tokyo, bien qu'il ait remporté l'épreuve test.

'Il y a tellement de bons joueurs en République de Corée', a-t-il confié à World Archery. 'La réussite ne sera pas au rendez-vous [aux Jeux Olympiques] si je ne fais pas partie de l'équipe. C'est une bonne chose que [la compétition olympique de tir à l'arc] soit passée de quatre à cinq épreuves. On s'attend à gagner les cinq.'

L'épreuve test a également mis en vedette une nouvelle étoile du tir à l'arc féminin, An San, 18 ans, qui a remporté la médaille d'or en individuel chez les femmes. An San avait fait ses débuts en individuel senior une semaine plus tôt lors d'une épreuve de Coupe du monde à Berlin, qu'elle avait également remportée, mais elle a fait une démonstration tout en sang-froid sur le terrain de tir à l'arc de Yumenoshima Park pour battre la championne olympique Chang Hye Jin en route vers la finale. Dans le match pour la médaille d'or, elle a éliminé l'Indienne Deepika Kumari, ancienne numéro un mondiale, en deux séries, et elle pourrait être la joueuse à battre l'été prochain.

'À ce moment précis, je ne suis pas sûre de faire partie de l'équipe nationale pour les Jeux Olympiques de 2020. Mais je suis heureuse d'avoir pu pratiquer ici', a déclaré An San à World Archery. 'Je pense qu'il y a une certaine pression sur l'équipe coréenne [pour les Jeux de l'an prochain]. Mais je vais faire de mon mieux pour assurer ma place.'